Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 17:41

 

Epidémie de gale

l’école primaire Jean-Michel-Billaut( NORD)

 

  Et vous, quelle aurait été votre réaction face à l'épidémie de gale dans l'école de votre enfant ?

C'est la question que la Voix du Nord pose à ses lecteurs ce premier jour d'avril face à l'actualité qui préoccupe les parents de l'école primaire Jean- Michel Billaut.

 

  Pour répondre à cette question, je pense qu'il est essentiel d'avoir quelques petites notions :

Qu'est-ce-que la GALE, quels en sont les symptômes et les conséquences.

Quels traitements sont envisageables ?

Voici les questions auxquelles je répondrais.


La gale est une maladie infectieuse contagieuse bénigne de la peau causée par un parasite de type acarien microscopique. Il existe plusieurs types de gale.

Cette infection se transmet par contact. La période d'incubation de la « bête » est d'un mois.

 

  Les symptômes se traduisent par des démangeaisons et des rougeurs. Parfois, on voit comme des sortes de petites « galeries ». La femelle de l’acarien microscopique Sarcoptes Scabiei  creuse en effet dans l’épiderme des galeries (sillons) où elle dépose ses œufs, provoquant de vives démangeaisons nocturnes.

Même si l'on se lave régulièrement les mains, on peut est infecté.

 

  Le traitement préconisé alors consiste à éradiquer les « nids » : lavage de la literie, vêtement à 60 °c.

Désinfecter toute la maison et procéder à un traitement médicamenteux orale ( neurotoxique pour la gale) et cutané pour la personne concernée et l'entourage.

 

  Mais là aussi la nature peut nous venir en aide grâce aux huiles essentielles.

Notamment les H.E de Cannelle de chine qui est un puissant désinfectant tout comme l'H.E de Tea tree.

Pour un anti-parasitaire penser aussi aux H.E d'origan.

(ATTENTION toujours respecter le dosage et les recommandations pour les Huiles Essentielles et toujours avoir recours à un spécialiste en aromathérapie).

 

 

SOURCE : http://www.lavoixdunord.fr/region/epidemie-de-gale-a-l-ecole-billaut-de-bourbourg-les-ia17b47577n2035447

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 12:32

 

Médicaments inutiles, malade en dangé

 

Trou de la sécurité sociale : 

 

 

 

           

            Aujourd'hui le livre des Docteurs Bernard Debré et Philippe Even est sorti en faisant parler de lui. Effectivement il met en garde sur l'utilisation de 50% de médicaments INUTILES voire avec des effets secondaires parfois très dangereux. Pourtant ses médicaments sont toujours prescrits et toujours remboursés par la protection sociale.

             En début de cette année une liste noire de médicaments avait été rédiger. Cette liste avait fait beaucoup de bruit mais est devenue très vite silencieuse ! Pourtant selon Mark Kirsh, ancien Haut-Commissaire, environ 5 à 10 milliards de dépenses pourraient être économiser.

La liste semble être assez grande puisque le livre contient environ 900 pages où est décrit des médicaments sont inutiles,

*20% présentent des risques et

*5% sont même "potentiellement très dangereux".

Sans donner le détail de tous ces médicaments, le professeur Philippe Even pointe plusieurs familles : "les médicaments utilisés en psychiatrie, en neurologie, certains anti-inflammatoires, les antidiabétiques mis sur le marché depuis dix ans". D'autres médicaments comme :

*des expectorants,

*des veinotoniques,

* des antitussifs ou encore des dilatateurs artériels destinés à oxygéner le cœur et le cerveau ou la ''contraception nouvelle génération » qui n’ont absolument pas la moindre efficacité mais EN PLUS sont dangereux".



           Peut-être que les gens prendrons conscience de ce livre et conscience que certains médicaments sont plus toxiques qu'il n'y paraît. Nous reviendrons peut-être à des valeurs plus sûres en faisant rembourser les compléments alimentaires ou les médicaments à base de plantes.

 

 

Quelques lectures intéressantes :

 

 

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/09/13/19027-medicament-sur-deux-inutile-selon-experts


 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/625271-medicaments-inutiles-comment-5-a-10-milliards-de-depenses-peuvent-etre-economises.html


 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/625251-medicaments-dangereux-quand-j-ai-cesse-de-prescrire-des-statines-contre-le-cholesterol.html







CE LIEN est TRES TRES TRES INTERESSANT

 http://www.europe1.fr/France/50-des-medicaments-sont-inutiles-1236611/


 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 16:39

 

 

 

 

Sans-titre-1.jpg

 

 

source : http://www.francaisenouvelles.com/etude-lien-entre-la-pilule-contraceptive-et-le-cancer-de-la-prostate/

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1518/Sante/article/detail/1348200/2011/11/15/La-pilule-augmenterait-les-risques-de-cancer-de-la-prostate.dhtml

 

Ce moyen contraceptif féminin exposerait plus les hommes aux oestrogènes. Actuellement, les recherches ne sont qu'au stade de l'hypothèse.

D'après les spécialistes du Princess Margaret Hospital (Toronto), le nombre de cas de cancer de la prostate a augmenté considérablement ces 40 dernières années, en même temps que la popularité de la pilule.

Pour eux, nul doute, il y a un lien. Ils ont analysé les données de 87 pays et ont constaté que lorsque le nombre de femmes utilisant la pilule est plus élevé, les cas de cancer de la prostate sont également plus nombreux. Mais actuellement, leur "recherche n'est que spéculative et les conclusions définitives ne peuvent pas encore être tirées", explique le Dr David Margel au Daily Mail.

Le Dr Kate Holmes, de The Prostate Cancer Charity, indique au quotidien anglais: "cette étude ne présente pas de preuves solides d'une association éventuelle entre l'utilisation de la pilule et le cancer de la prostate. Et elle n'en a pas l'intention. Il est prévu d'analyser les possibilités que la libération de produits perturbateurs endocriniens dans l'environnement, un processus qui n'est pas unique à la pilule, pourrait avoir un impact sur l'incidence de la maladie."

 

 

 

Source : http://abcnews.go.com/blogs/health/2011/11/15/study-link-between-birth-control-pills-and-prostate-cancer/ ( traduction ici)

L'utilisation accrue de  pilules contraceptives  par les femmes peut être liée à l'augmentation du cancer de la prostate chez les hommes, selon une étude publiée aujourd'hui dans le British Open Medical Journal.

L'étude a constaté que les pays avec le plus grand nombre de femmes sous pilule ont été plus susceptibles d'avoir un plus grand nombre d'hommes qui sont diagnostiqués avec le cancer de la prostate. La conclusion suggère pour la première fois un lien potentiel entre la pilule et le cancer de la prostate, ont indiqué les chercheurs.  

On ne sait pas exactement ce qui pourrait lier la pilule au cancer de la prostate, mais chercheur dit hormones œstrogènes libérés dans l'urine qui recyclent dans l'approvisionnement en eau pourrait expliquer une explication possible.

"Il n'y a de raison de penser qu'il ya une composante de l'environnement [au cancer de la prostate] et non pas uniquement génétique», a déclaré le Dr Neil Fleshner, chef d'urologie à l'University Health Network en Ontario et co-auteur de l'étude.

Des études antérieures suggèrent que certains produits chimiques comme les pesticides et l'eau contaminée des médicaments sont à blâmer pour l'augmentation des maladies endocriniennes connexes, y compris certains types de cancer et l'apparition précoce de la puberté.  

Fleshner accepté leurs conclusions produisent plus de questions plutôt que de réponses, et de leur hypothèse est basée sur la spéculation.

Les hommes vivant dans des continents comme l'Amérique du Nord et l'Europe sont plus à risque de cancer de la prostate, et les pays au sein de ces nations ont également une plus grande utilisation des contraceptifs oraux, ils ont trouvé.  

Fleshner et son collègue a examiné l'utilisation d'autres types de contrôle des naissances comme les dispositifs intra-utérins, les préservatifs et les barrières vaginales, mais n'ont trouvé aucune association au cancer de la prostate par rapport aux zones où l'utilisation de la pilule a été répandu.

Pilule contraceptive, lien avec le cancer de la prostate

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 08:45
http://www.ladepeche.fr/article/2011/11/02/1206386-montpellier-a-t-on-trouve-le-secret-de-l-immortalite.html
Publié le 02/11/2011 08:29 | Philippe Rioux
Montpellier. A-t-on trouvé le secret de l'immortalité ?
Les chercheurs de Montpellier ont « rajeuni » des cellules centenaires./Photo d'illustration AFP.
Les chercheurs de Montpellier ont « rajeuni » des cellules centenaires./Photo d'illustration AFP.
Les chercheurs de Montpellier ont « rajeuni » des cellules centenaires./Photo d'illustration AFP.

Des chercheurs de Montpellier viennent de faire une découverte capitale : ils viennent de montrer que le vieillissement des cellules est réversible. Leurs travaux, publiés hier, marquent une étape vers la médecine régénérative pour corriger une pathologie.

Pourra-t-on bientôt ralentir les effets du temps ? Et, tel un docteur Faust ou un Dorian Gray, prétendre à l'immortalité ? On n'en est bien sûr pas encore là, mais des chercheurs de Montpellier viennent de faire une découverte capitale : ils viennent de montrer que le vieillissement des cellules est réversible. Jean-Marc Lemaître, chercheur à l'institut de génomique fonctionnelle - dépendant de l'Inserm, du CNRS et de l'Université de Montpellier 1 et 2 - et son équipe « Plasticité du génome et vieillissement cellulaire » ont travaillé sur des cellules humaines vieilles de cent ans qu'ils ont reprogrammées. C'est ce que l'on appelle la transgénèse.

La manipulation génétique a consisté à introduire in vitro six gènes dans la cellule sénescente à traiter afin qu'elle devienne une cellule souche pluripotente (iPSC), de type embryonnaire. Les cellules ainsi obtenues, capables à nouveau de se reproduire, peuvent se différencier en cellules de tous types : neurones, cellules cardiaques, de peau, de foie…

« Nous les avons en quelque sorte fait faire une marche arrière en les reprogrammant et en effaçant les marques du vieillissement », a expliqué Jean-Marc Lemaître, hier sur Europe 1. Ces cellules reprogrammées peuvent ensuite « produire des cellules fonctionnelles, de tous types avec une capacité de prolifération et une longévité accrue », explique Jean-Marc Lemaître.

Les travaux des chercheurs montpelliérains, qui ont été publiés hier dans la revue spécialisée Genes & Development, ouvrent la voie à de nouveaux traitements des maladies. « Cela ouvre un monde nouveau, tant en matière de médecine régénérative que de thérapie cellulaire. On peut aussi imaginer de pouvoir gommer les maladies liées à la vieillesse », assurait hier à Midi Libre Jean-Marc Lemaître.


Plus forts que les Japonais

Depuis 2007 et les travaux d'une équipe japonaise, les chercheurs savent reprogrammer des cellules. Mais là où les Japonais étaient parvenus à reprogrammer une cellule adulte en cellule souche embryonnaire, les Montpelliérains sont allés plus loin. Avec l'introduction de deux facteurs génétiques (NANOG et LIN28) de plus que leurs collègues, ils ont démontré qu'il était possible de dépasser la sénescence de la cellule, c'est-à-dire son point ultime de vieillissement. Les travaux du Pr Lemaître, basé sur des cellules adultes, évitent par ailleurs toute polémique sur l'utilisation de cellules souches embryonnaires.

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 09:36

 

Remboursement des médicaments :

 

            Face au déficit de la Sécurité sociale, de plus en plus de médicaments ne sont pas remboursés ou ne vont plus être remboursé. Pourtant certains médecins les prescrivent encore sans en avertir les patients.

 

         De plus en plus fréquemment le gouvernement procède au non-remboursement ou à la baisse des taux de remboursement des médicaments.

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale prévoit de diviser par 2 son déficit d’ici 2012, notamment en cessant le remboursement de 600 médicaments : 600 médicaments à vignette orange, remboursés à 15%, ne seront plus remboursés par la Sécu.



- En janvier 2011, le remboursement de 126 médicaments ont été supprimés.

- En avril 2010, le remboursement de 200 médicaments était passé de 35 à 15%.

Ces mesures de déremboursement des médicaments ont été totalement inutiles, le déficit de la Sécu ayant atteint un niveau record à 30 milliards d’euros en 2010 !!

 

 

Pour votre santé et votre confort de vie, pensez aux solutions naturelles avec consultation PREVENTIVE avant qu'elle ne deviennent CURATIVE.

 

 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 11:46

http://www.francesoir.fr/actualite/sante/tuberculose-plus-vingt-cas-dans-93-139900.html

 

Tuberculose : Plus de vingt cas dans le 93

Une vingtaine de personnes habitant un quartier pauvre de Seine-Saint-Denis sont atteintes de la tuberculose.

Le bacille de la tuberculose
Le bacille de la tuberculose SIPA/DURAND FLORENCE
 
 

L'Agence régionale de santé (ARS) d'lle-de-France a indiqué qu'une vingtaine d'enfants et d'adultes résidant dans le quartier pauvre du Chêne-Pointu à Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, sont atteints de tuberculose. Ces cas ont été découverts lors d'un dépistage organisé au cours de l'été. Celui-ci a également révélé une trentaine d'infections tuberculoniques latentes. « Dans un premier temps, plusieurs cas de tuberculose ont été détectés sur des adresses très proches, ce qui a attiré l'attention des services concernés », a expliqué Bernard Kirschen, délégué territorial de l'ARS en Seine-Saint-Denis avant d'ajouter qu' « il est inhabituel d'avoir des enfants » touchés par cette maladie. Selon lui, les malades sont d'ordinaire « des adultes qui ont vécu longtemps à l'étranger dans des conditions difficiles ».

"Un marqueur de pauvreté sociale"

Situé à une quinzaine de kilomètres de Paris, le quartier du Chêne Poitou est connu pour ses copropriétés dégradées où règnent les marchands de sommeil. Dans ce quartier, 70% des 6.000 habitants sont des familles – pour la plupart immigrées d'Afrique sub-saharienne – qui vivent en dessous du seuil de pauvreté. « Les conditions sociales et sanitaires de ce quartier, et la surpopulation dans les logements, pourraient être un des facteurs contribuant à cette multiplication des cas de tuberculose », a déploré la mairie.

« La tuberculose ne frappe pas par hasard. Elle est corrélée au niveau socio-économique des personnes », avait déclaré Nora Berra, la secrétaire d'Etat chargée de la Santé en mars dernier, lors de la Journée mondiale contre la tuberculose. Longtemps associée au XIXe siècle, cette maladie n'a pas disparu. En 2009, il y a en effet eu plus de 5.000 cas détectés en France, principalement dans les régions Ile-de-France ( Seine-Saint-Denis et Paris) et Guyane). Le docteur Laurent Chambaud, directeur de la santé publique à l'ARS d'Ile-de-France a par ailleurs expliqué que la tuberculose est « liée à des conditions sociales et d'habitats dégradées, c'est un marqueur de pauvreté sociale ».

Des dépistages gratuits

De son côté, l'Agence a rappelé dans un communiqué que «  la tuberculose est une maladie contagieuse, qui reste potentiellement grave ». Rappelant la nécessité de détecter d'éventuels autres cas, l'ARS a également tenu à souligner que cette maladie « se soigne aisément avec des antibiotiques adaptés ». Tous les habitants du Chêne-Pointu vont ainsi être dépistés gratuitement du 28 septembre au 14 octobre. Alors que l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France a reconnu n'avoir « aucune idée sur le nombre de cas » existants, cette campagne de dépistage locale devrait permettre d'éviter la propagation de l'épidémie.

 

C'est quoi la tuberculose ?

L'Organisation mondiale de la santé décrit la tuberculose comme étant un « rhume banal » qui se propage « par voie aérienne ». L'organisation précise que « seules les personnes dont les poumons dont atteints peuvent transmettre l'infection. Lorsqu'elles toussent, éternuent, parlent ou crachent , elles projettent dans l'air les germes de la maladie, appelés bacilles tuberculeux ». Alors que cette maladie est très contagieuse, l'OMS rappelle qu'il suffit de quelques inhalations pour être infecté et que dans les cas les plus graves et en l'absence de traitement, « une personne atteinte de tuberculose évolutive peut infecter en moyenne 10 à 15 autres personnes en l'espace d'une année ». A noter : la tuberculose peut aussi s'attaquer aux reins, aux ganglions et au os.

Par Actu France Soir
 
 
Partager cet article
Repost0