Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 16:59
Comme quoi tout est lié. Voici un article d'un neurologue qui donne quelques conseils de nutrition pour la SEP http://www.arsep.org/fr/163-alimentation-et-sclerose-en-plaques.html Alimentation et sclérose en plaques Pyramide alimentaire Des régimes évitant certains composants alimentaires (par exemple les glutens), ou des régimes enrichis en vitamines par exemple ont été testés. Ces recherches nous apprennent qu’aucun régime n’influence l’évolution de la sclérose en plaques (SEP), de quelques manières que ce soit. Aucun régime alimentaire n’est donc préconisé dans la SEP. En revanche, suivre un régime peut être source d’isolement ainsi qu’une limite supplémentaire au maintien d’une vie sociale et familiale intègre et harmonieuse. Cependant, certaines règles alimentaires, qui s’appliquent à tous, doivent donc être suivie par les patients souffrant de cette pathologie. Une alimentation saine doit être équilibrée et variée. Elle est la base d’une bonne santé et est par conséquent le meilleur choix pour tout le monde. En outre, il est connu qu’une alimentation déséquilibrée vous rend plus vulnérable à des complications secondaires de la SEP (par exemple les escarres ou les problèmes de vessie). Le fait de manger équilibré est un facteur qui peut jouer sur la fatigue. Le ministère américain de l’Agriculture a publié la pyramide alimentaire en 1992. Dans celle-ci, l’alimentation est divisée en 4 groupes : les produits laitiers ; la viande, le poisson et les oeufs ; les légumes et les fruits ; les céréales et les féculents. Le grand avantage de la pyramide est de pouvoir distinguer clairement les groupes alimentaires qui vous seront profitables (par exemple les céréales) et ceux qui le seront moins (par exemple la viande). Si vous suivez ces proportions et que vous prévoyez assez de variétés dans les groupes, votre alimentation sera saine et vous serez capable d’assimiler toutes ces substances alimentaires. Dans notre société occidentale, nous consommons trop de graisses et de sucres. Essayez d’en consommer moins, ces aliments risquant d’augmenter la fatigue. De la même façon, si vous ne buvez pas suffisamment, vous risquez des problèmes urinaires (infections urinaires à répétition, …), de constipation, et vous pouvez augmenter votre fatigue. Les gens qui ont un excès de poids bougent plus difficilement. Il est important de contrôler régulièrement votre poids. L’aide d’un(e) diététicien(ne) peut s’avérer utile. Les troubles du transit sont fréquemment rencontrés au cours de la sclérose en plaques. En cas de constipation, il faut faciliter le transit afin d’obtenir un rythme régulier de deux à trois selles par semaine. Des modifications du comportement alimentaire sont indispensables. Le régime alimentaire doit alors : •Eviter les éléments constipants, pauvres en résidus : chocolat, riz, pâtes. •S’enrichir en fibres : pain complet, céréales, légumes verts, fruits.
Partager cet article
Repost0

commentaires